FAQ U1BOX, l’encadrement II : SUPERVISION

uniwan_u1box_base_de_connaissance_encadrement_supervision

Notre CEO aime parler de son approche holistique de l’informatique. C’est-à-dire du fait de voir les choses dans leur ensemble et de les traiter de manière globale après avoir mis chaque composant en relation. Ceci n’est possible que si nous disposons d’une “super vision”, d’un regard quasi divin sur l’infrastructure qui nous est confiée.

 

Alarme

 

La supervision est une autre manière de dire “monitoring” qui vous parle certes plus à vous mais reste totalement obscur pour vos clients. Quoi qu’il en soit, la formulation ne change rien à l’affaire. La U1BOX surveille tout ce qui se passe chez le client. En cas de dysfonctionnement, elle envoie automatiquement un signal d’alarme à notre service desk qui se charge alors d’identifier le problème.

Vigie locale

 

Une autre façon d’expliquer ce concept est de parler de relais local (éviter le “trojan qui vous veut du bien”) ou de vigie locale. Il est très compliqué de surveiller un nombre important de paramètres à distance sans ce relais local. Alors, certes il voit absolument tout mais cela ne lui confère pas pour autant trop de pouvoir. Cet agent est là pour le bien de votre client, pour assurer sa sécurité, comme un vigile et son système de caméras protègent un établissement.

De plus, cette vision globale (super-vision) nous permet (par expérience et extrapolation) de prévoir les menaces avant même que votre client puisse en ressentir les effets. Enfin, et ce n’est pas rien, il faut bien comprendre que nous appliquons ce système chez tous nos clients. Ainsi, nous possédons une vision quasiment divine sur ce méga réseau. Et une fois encore, cette prise de hauteur permet d’établir des corrélations locales globales.

Imaginons par exemple que nous repérions un foyer infectieux, un début de peste digitale. Nous pouvons alors agir rapidement à grande échelle afin d’éviter qu’elle ne puisse se répandre (c’est ça le but d’un virus, être un petit problème non traité qui se transmet à toute une population) et provoque une véritable pandémie.

Forensic

 

Si toutefois et malgré les précautions prises en amont, il venait à se passer quelque chose de malencontreux, nous pourrons toujours tracer le problème. C’est-à-dire l’analyser, remonter à sa source et trouver comment l’attaque a été rendue possible. On appelle cela le Forensic, le boulot du médecin légiste en quelque sorte. Nous autopsions l’infection sur base de tous nos indicateurs. Ainsi, nous sommes en mesure de fournir au client ou à l’autorité compétente un rapport détaillé du problème et une liste des améliorations à apporter.

Notez, et c’est important pour l’utilisateur final, que ce type de rapport est une des demandes de la RGPD. Il faut toujours être capable d’expliquer ce qui s’est passé, notamment dans le cas du vol de données. Personne ne pourra blâmer celui qui s’est fait attaquer surtout s’il est en mesure de renseigner l’attaque.

 

>>> RETOUR À LA FAQ